Economie

Au Conseil d’Etat, je m’engagerai pour intensifier ce développement. En effet, il y a lieu de soutenir fortement et sans surcharge administrative l’innovation et la recherche appliquée. Il faut par contre cesser de favoriser l’installation d’entreprises gourmandes en terrain et sans valeur ajoutée, tels les entrepôts commerciaux.

Le canton de Fribourg a de grands atouts pour développer davantage l’économie verte et créer de nombreux emplois, que ce soit dans le domaine du stockage de l’énergie, de l’optimisation des systèmes énergétiques ou de l’isolation des bâtiments. L’Etat et les communes doivent encourager ce processus et soutenir les entreprises qui sont confrontées temporairement aux problèmes liés au franc fort. Ainsi notre canton pourra conserver le capital de compétences de ses travailleurs et entrepreneurs.

Dans le domaine des services, qui représente deux tiers des emplois, le tourisme et les transports en particulier ont encore une grande marge de progression. Pourquoi ne pas promouvoir davantage les atouts de notre canton, sa convivialité et sa douceur de vie dans nos campagnes et nos montagnes, nos cours d’eau splendides, et nos villes historiques de valeur internationales ? Et mieux relier les destinations touristiques par des transports publics plus réguliers ? Et soutenir non seulement la création mais aussi l’entretien des infrastructures d’accueil, aussi celles de petite taille, ainsi que les activités qui les animent ?

En soutenant une agriculture de qualité, nous conservons le savoir-faire paysan qui nous permet de consommer des produits sains et valoriser le patrimoine gastronomique de notre terroir. Nous préservons aussi les bases de la vie que sont l’eau, l’air et le sol et faisons vivre nos paysages.